vendredi 25 janvier 2013

Vendredi, tout est permis.... Pour moi...

Amis du bon goût bonjour,
Il est vrai que je ne suis pas connu, du moins pas assez et c'est tant mieux, ça m'évite les moustiques et autres mouches qui pourraient éventuellement me déranger.... Vivre caché, c'est vivre heureux.
Aujourd'hui, j'ai eu envie d'écrire à mon réveil, mais au lieu de taper directement l'adresse du blog, j'ai fait une petite recherche sur Google pour voir si on pouvait me retrouver facilement.... Et là stupéfaction: j'ai trouvé un autre blog nommé Pensées d'un imbécile heureux. Il est vrai que je ne détiens aucun droit d'auteur, mais même le classement des publications est presque le même.... Mais bon pour être honnête, y a plus de couleurs, plus d'images, c'est plus gai et c'est tant mieux. Au moins qu'on fasse un bon plagiat de mon petit coin détente....
Mais pour revenir à ma petite histoire, à mon réveil, je voulais écrire, je voulais m'exprimer à travers cette blogosphère qui me paraissait plus pure avant notre pseudo révolution, y avait de la matière, il y avait des sentiments, des idées, de belles plumes à l'instar de téméraire, illusion pour ne citer que ces deux qui excellent selon moi sans pour autant les connaître personnellement.... C'est mon avis mais je suis loin d'être le Zemmour ou le Naulau tunisien ou même de la belle et charmante Maya Ksouri.
Je voulais parler du sujet d'actualité suivant: la profanation des sites des Marabouts Tunisiens.
Tout d'abord, qui sont ces marabouts?
À la base, ce sont de simples personnes qui se sont voués corps et âmes à dieu, des soufis en général au vrai sens du terme, non pas les gens bizarres qui dansent et chantent et qui arnaquent les gens en leurs promettant que leur marabout interviendra chez le seigneur pour leur accorder la paix et la sérénité..... Les soufis sont à la base des personnes qui ont choisit de s'éloigner de la masse pour se consacrer à la méditation, un mélange entre les moines bouddhistes et les prêtres des contrées lointaines ..... Ils se frottent rarement à la population et se lient à un Sheikh qui les guident et les conseillent pour arriver à atteindre leur "nirvana". Ils sont gentils et serviables, bien éduqués très sociables et n'ont jamais voulu rien imposer à personne.... De ces dits "mouridines" un Sheikh est désigné à la mort de son prédécesseur qui est considéré comme "ولي صالح" ou marabout.
En général, ces Sheikhs ont certains dons, celà reste invérifiable, mais les légendes urbaines et les mythes ancestraux ne font que citer ces "miracles" ou dons, d'où une certaine obsession des gens normaux qui croient que même morts, les marabouts pourraient trouver un remède à leurs maux.
Mais nous voyons aujourd'hui, mise à part les légendes et le côté incultes de pauvres analphabètes, que les sites de ces seigneurs sont profanés, brûlés au cocktails Molotov dans un silence gouvernemental assourdissant. Ces profanations sont des actes terroristes qu'il faut condamner et auxquels il faut absolument remédier, que ce soit par la société civile, les forces de l'ordre ou les autorités ou autres bouffons du gouvernement. Il s'agit d'une page de l'histoire tunisienne mais aussi pour les plus religieux un sacrilège de profaner les tombes des musulmans.
Pour moi, ce n'est plus très clair, ce gouvernement nous mène directement à la guerre civile, et ça les arrange apparemment, pour qu'ils puissent garder leur trône, mais ils ne savant pas qu'en faisant cela, ils ne vont retrouver que des ruines et des os... À méditer....

dimanche 25 novembre 2012

Pensées d'un imbécile heureux.....

Encore une nuit blanche.... J'ai beau essayer rien ne marche.... Ce soir j'essaye le lysanxia, un anxiolytique  et pourtant je ne suis ni déprimé ni anxieux.... Je n'arrive plus à dormir.... Depuis hier je pense à une citation de Bill Gates : et si tu vivais en pensant que c'est ta dernière journée, un jour tu finiras par avoir raison.... Une sorte de traduction de إعمل لدنياك كأنك تعيش أبدا وإعمل لآخرتك كأنك تموت غداً .
Et pourquoi y penser, en ce moment? Serait il possible de penser à lâcher la vie et ses bonheurs et ne penser qu'à l'éternité? Une sorte de ..... تزهد.... L'ascétisme.... C'est beau non? Je viens de le découvrir..... Au moins je ne mourrais pas idiot ce soir... Ou ce matin......
Bref, en cette crise nationale d'emploiement, et les milliers voir le million de chômeurs qui s'avèrent être des concitoyens, moi je viens d'avoir 3 offres des plus alléchantes, j'ai répondu non.... Pourquoi? Je me le demande? Ce n'est pas un manque de confiance en mes compétences ni une sorte de fénéantise naissante.... Je voulais juste dire non.... Comme ça..... Même pas pour me la jouer et essayer de négocier plus..... J'ai juste pas envie..... Je veux continuer à faire mon petit boulot de serveur tranquille.... Sans plus..... Sans bling bling...... Et me consacrer à l'éternel..... Sa recherche..... Une méditation qui me mettrai peut être en osmose avec les éléments...... Et pourquoi pas.....
En ce moment difficile, ou tout est argent, ou tout est or, ou tout est matériel, est ce normal qu'à mon âge et en ma situation je ne veuille penser qu'à méditer et à me retrouver?
Et suis je en train de me chercher ou de tout simplement chercher? Entre temps je médite.....

lundi 12 novembre 2012

Facebook Ou la poubelle cérébrale......

Je suis un accro de Facebook je l'admet, je me retrouvais dedans, je rigolais parfois, je retrouvais des sujets plus ou moins sérieux, des infos intéressantes..... Au jour d'aujourd'hui et après notre pseudo révolution je ne retrouve plus rien, des insultes, des accusations, des images refaites, tout devient "info dangereuse", "info urgente", "شدكم الردار".... Etc . Bref, la partie du peuple et surtout les admins des groupes sont devenus des surdoués et des experts politiques hors pair.... C'est pathétique, la liberté d'expression ne veut pas dire manipuler les gens les plus simples, les manipuler par de l'intox... Il y a aussi les messages haineux et extrémistes, les blagues débiles et les vidéos bizarres..... Non, je ne me retrouve plus, du coup, je me lance sur twitter....

samedi 13 octobre 2012

Entre morale et rojla.....

J'ai pris l'habitude d'écrire dans mes moments de solitude, des moments où je ne trouve plus les bon mots ou les bons arguments pour parler à l'espèce humaine.... Je m'attends à des réactions à des conseils du monde de la blogosphère, ce n'est pas toujours évident d'une part de faire sensation mais aussi les sujets ne sont pas si intéressant je l'avoue, et puis je m'en fou en quelque sorte....
L'histoire d'aujourd'hui se passe dans un grand salon de thé où je suis employé en tant que serveur.... J'ai appris à aimer ce métier malgré que ce n'est pas toujours évident..... Depuis peu, mes collègues ont trouvé une astuce pour arrondir leurs fin de mois, ils ramènent leurs propres marchandises qu'ils ajoutent au stock, se débrouillent pour se faire payer sans ticket de caisse et encaissent leurs soit disant jack pot....  Mis à part  mes convictions religieuses, j'ai trouvé ça dégueulasse, c'était à mes yeux du vol manifeste et un abus de confiance évident.... Or il s'avère que la majorité trouvait son compte et personne ne se souciait du côté moral de l'affaire. J'ai essayé de raisonner quelques uns mais en vain.... J'étais devant un grand dilemme : faire semblant de ne rien voir et rentrer dans le cercle de "rojla" pré établi par notre société tunisienne ou commencer à gueuler pour qu'ils se ressaisissent ? Le choix n'était pas si dur à faire pour être honnête.....
Ayant un groupe sur Facebook, le fameux réseau social qui fou la merde là où il passe, j'ai fait une publication stipulant que 80% des enfoirés qui sont mes collègues n'avaient aucun scrupule et qu'ils gagnaient de l'argent sale et que je n'étais pas fier et même dégoûté de faire partie de ce système merdique..... J'avais ouvert la boite de Pandore..... Insultés à tout bout de champs, traité de chleka hypocrite opportuniste, j'étais devenu l'ennemi à abattre.... L'ambiance était devenu tendue, de bons pote  à moi ne me disaient même plus bonjour.... En essayant de parler avec l'un d'eux il m'a carrément dit " t'es qui et tu te prends pour qui pour faire ça" .......
Pour être honnête je n'ai jamais été une balance et je ne pense pas que je le serait un jour, mais ce que j'ai fait a blessé des gens qui m'étaient chers et qui en même temps se trouvaient être des escrocs..... Je pense que j'ai la conscience tranquille, entre temps je suis sorti du cercle de Rojla.....

mardi 17 juillet 2012

في اما ثنية ماشين...

في العادة ما نكتبش بالعربي، موش على خاترني ما نحبّوش ولكن نخاف ما نعبّرش و يتفهم كلامي بالغالط، زد على ذلك هذا موش عربية أمّا دارجة تونسية و إنشاء الله نكون عند حسن الضن...
ليوم صارولي برشا حاجات و ريت عجاب و غرايب، في التلفزة والاّ في الشارع، و زيد عندي أيّامات نخمم في هال امواضيع اللّي باش نحصرها في بضع كلمات: الدّين، المواطن و علاقتهم ببعضهم....
قال حبيبنا عليه الصلاة والسلام " إنما بعثت لأتمم مكارم الأخلاق"، وانا مانيش عالم ولا فقيه ولكن نظن إليّ الجملة واضحة و صريحة: الدين شريعة، الدين إيمان، الدين إسلام و الدين إحسان يعني أخلاق....
قال الله تعالى :" وإنّك لعلى خلق عظيم" ، يعني أنّ التحليّ بالأخلاق هو من شيم الأنبياء، قال عليه الصلاة والسلام :" أكثر ما يدخل الناس الجنة، تقوى اللّه وحسن الخلق ".... هذي القاعدة و أصل الدّين حسب رآي المتواضع ولكن.....
حسن الخلق ينقسم إلى جزئين : حسن الخلق مع الخالق أي تنفيذ ماأمرنا به و الصبر و الرضا على أقداره و كذلك حسن الخُلق مع الخَلق أي  التواضع .. الكلمه الطيبة .. الامانة .. احترام الكبير ..العطف على الصغير .. الصدق .. الحياء .. مساعدة الاخرين و هذا بيت القصيد، الشيء هذا ماشي للإنقراض....
كيفاش باش تقولولي؟ ياخي إنتي عندك علم الغيب؟ حاشا لله أمّا حسب نضرتي البسيطة وإنشاء الله تسامحوني صحيح كنت والّا غالط...
المواطن التونسي ما عاتش يحترم، مالمصلي فالجامع الليّ يدخل ريحتو تعترق بالدخان وإلا بالعرق، يكمّل ركعاتو و يقوم و ما يسلّمش حتّا عاللّي بجنبو، في الإدارات و البنوك وحتّى بياع الكسكروت الصّف موش موجود و التسكرة وإلّا الدوسي  تتمدّ من وراك ترصّيلك تقول أنا قبل يخسر عليك سامحني مزروب والّا "موش مشكل الكلّنا باش نتسرباو" أي كيف إنتي تعرف الشي هذا علاش ملا وإلّا دز تخطف.... حادث بسيط، و برّا عاد أش باش يفكّها "تي علاش هكّا ما ريتش ستوب"، يا خويا صلّي على النبي، نعملو كونستا و وفات لحكاية، زايد يقعد يڨنڨن و حتى الكونستا يصححو و هوا يتسومم و هكذا دواليك.....
اليوم في الإستعجالي، مشت نعمل في زرّيقة خاتر الصيدليّات قاللك ما نعمللك كان بالأوردوننس الشهادة الطبية، عادة أنا شادد الصف جا راجل كبير و مرتو تسرسبو بحذايا و فاتوني؛ قلت موش مشكل تاو نستنّى هوما كبار، زاد واحد آخر تسرسب يمد فالكرني متاعو وسط لامبالات للفرملي اللّي في التاليفون ماللّي وصلت... أنا هكاكة و نشوف في واحد على موطور، إي نعم سكوتر يعمل ستة و ستّين كيف داخل بيه وين؟ إلى قاعة الإنتظار... سيبت الصّف وأنا مبڨّر، مشت دوڨه دوڨه نلقا مرا عامة حادث على برنكار والسكوتر مڨاري بحذاها و زادا كان عجبكم فمّا موبيلات سبقت السكوتر أمّا ما نعرفش جا يسوق فيها مولاها وإلا عل القليلة دزها كيف راد علينا ربي و حطها في باركينڨ الإستعجالي ألا وهو قاعة الإنتظار عدد 1....خرجت لا زريقه ولاهم يحزنون ماني فاهم شي من هالمجتمع اللي بلاني بيه المولى سبحانو....
نتفرّج في الأخبار، ماء مقصوص، سكروا الكياس في الصخيرة جابولهم الحاكم، إضراب عام في دڨاش والحكومة شطر مع القطريّين و الشطر لاخر في مهرجان اه سامحوني في المؤتمر التاسع للنهضة حيث تمّ على بركة الله إنتخاب سي الغنوشي ب73 في الميا.......زبل في الشوارع، رشوة، حاكم موش فاهم يشدّ على الشراب ولاّ يفك الإعتصامات والسرقة عاطية مسدّ و جوّنا أحلى جو....
آشكون باش ننقد؟ الزوالي، الجاهل، الغني، المثقف، رجل الدّين و لا تاجر الدّين إلّي قبل مايوصل لترهيب الناس بعذاب القبر يفهّمهم دينهم إلّي هوأصل الأخلاق، عشق الله الخالق ونبيه صلى الله عليه وسلّم.... حسبي الله و نعم الوكيل.... في لامان

dimanche 8 juillet 2012

En ton honneur....

En ton honneur j'ai repris mon clavier
En ton honneur j'ai recommencé
à écrire dans cet espace délaissé
Pour dire le fond des mes pensées
Mais aussi pour te parler et pour pouvoir t'honorer

Certains penseront que je suis pessimiste
En lisant ce genre de pseudo poème triste
Mais au contraire je suis loin de cette piste
J'ai pensé à toi ,c'est mon côté altruiste
Mais au fond je me fait du bien, c'est mon côté égoïste

Tu n'es pas parti tu es toujours là
Mais quand je te parle, je crois, que tu ne m'écoute pas
Ni mes mots ni mes rires ni même mes pas
Tu n'es pas mort, je le sais,  tu est toujours là
Et moi je ferai tout, je ferai ce qu'il se doit

Parfois je me dis je vais aller le secouer
Peut être qu'à force de le faire tu vas enfin te réveiller
Je suis naïf, je sais, mais c'est mon droit d'espérer
Dans cette situation où je ne peux que prier, prier.....
Et j'espère que le bon dieu, un jour pourra tout exaucer

Putain de soirée, malheur et malchance
De te voir dans cet état pour moi ça n'a pas de sens
Je pense que ta vie est loin de son échéance
Enfin, si tu te bats si en Dieu tu as confiance
Non mon ami, ce n'est pas encore  ta dernière danse

Je l'aurai su, j'aurai fait preuve de prévoyance
J'aurai tout fait pour être là, pour marquer ma présence
Avec toi mon ami, avec toute notre insouciance
Mais le temps m'a prit de court, depuis je suis dans le silence
Non mon ami,  ce ne sera pas ta dernière danse.....enfin je l'espère.....




Rabbi yechfik ou t9oum labès ya sa7bi.....

mercredi 27 juin 2012

Chakchouka Tunisienne....

Comment commencer cette publication..... Avec des larmes, je ne peux pas l'éviter, je pleure aujourd'hui un pays que j'aime, qui agonise..... Je le vois et je ne peux rien y faire non pas par manque de courage mais parce qu'un homme seul ne peut plus rien faire dans ces conditions, regarder seulement, et prier.... Prier Allah, en qui nous croyons, à qui nous rendons grâce et à qui nous demandons d'alléger nos souffrances..... Depuis le 14 Janvier 2011, date qui devait être historique (d'ailleurs elle l'est), date de liberté, de dignité et d'égalité, nous avons eu des hauts et des bas, mais au jour d'aujourd'hui nous ne pouvons plus tomber plus bas.... Rien concernant l'emploi, rien concernant le développement équitable des gouvernorats défavorisés, un système éducatif catastrophique, des hôpitaux pourris, un peuple en guerre civile virtuelle sur les réseaux sociaux, un gouvernement qui n'écoute pas, qui suit ce qu'il a préparé et ce qu'il a en tête, un programme prédestiné qui n'a rien à voir avec ce que demandait les citoyens Tunisiens.... ça aurait été simple, placer des cadres technocrates dans des postes clés, subventionner et contrôler les prix des denrées alimentaires, du carburant, même de l'immobilier, améliorer le système de santé grâce aux aides étrangères en achetant les équipements et médicaments nécessaires, annuler les 25% du Bac, moderniser les écoles et les universités, développer des laboratoires de recherche, remettre en place les systèmes qui ont fait leurs preuves et éviter la mascarade des fuites d'examens, encourager les étrangers à investir en leurs offrant des avantages, proposer 2 Shifts  pour les entreprises (8h 14h et 14h 20h) afin d'augmenter la productivité et les emplois, demander aux professionnels d'aider à la création de la nouvelle constitution en suivant un Agenda politique pré-établi, éviter la discorde et les malentendus entre les 3 présidences qui demeurent temporaires malgré leurs refus d'accepter cette situation et agir en fin de compte pour le bien des citoyens Tunisiens qui en ont marre des crédits, des courses qu'on arrive plus à faire, avoir un appartement devient un rêve, aller en vacance aussi, aller dans une université respectable ou qu'on reconnaisse son diplôme à l'étranger, aller à l'hôpital et avoir les services nécessaire sans attente sans saleté et sans avoir de mauvaises surprises tel que l'absence de médicaments, de lits ou de médecins traitants .... Je ne veux pas dire ni penser comme pensent certains, en disant qu'avec l'ancien régime nous étions mieux, non je ne suis pas d'accord, on vivait presque la même chose, mais on ne pouvait rien dire.... Aujourd'hui nous nous attendions à voir les choses changer, nous étions prêts à être patients s'il y avait une certaine volonté politique et une bonne communication expliquant à certains incultes qu'il ne suffit pas d'un coup de baguette magique..... Je vois des gens dégoûtés, je vois une misère accrue, je vois un peuple divisé, je vois une religion utilisée pour créer la discorde avec agressivité, une haine s'installe, un malaise augmente.... Et nous ne pouvons qu'attendre... Et prier.... à méditer

dimanche 17 juin 2012

Mission accomplie....

Je ne connais vraiment pas le titre qu'aura cette publication, je sais seulement que je dois écrire.... Oui, avoir le plaisir de pianoter sur mon clavier et de transférer mes pensées vers ce monde extérieur mais si fermé qu'est la blogosphère....
Les sujets sont nombreux d'après ce que je vois à travers les publications de mes chers compatriotes, mais rien ne m'intéresse, je veux juste écrire, mais quoi?
La politique que je détestais et que je déteste encore..... La situation du pays et m'attendre à un ou deux commentaires optimistes de patriotes, comme moi....
Parler de société, la société Tunisienne que je ne reconnais plus, où que je n'ai jamais connu en fin de compte, à cause du cocon sociétaire dans lequel je vivais et de la super protection parentale dont j'étais la victime?
Parler de culture, mais de quelle culture? Théâtre, musique ou peinture? je ne suis pas doué dans ce domaine et je n'y comprends absolument rien.... Je déguste comme on déguste un café.... En fin de compte c'est toujours du café qu'il soit du Brésil ou de Colombie....
Parler d'amour.... Mais de quel amour dites moi? Un jour je suis fou d'amour et un autre je suis perdu, en voyant ce défilé de beauté me poussant à vouloir remplir mon ardoise de péchés si pleine déjà......
Parler de quoi alors? je ne sais point, par contre j'ai apprécié écrire ces quelques lignes, mission accomplie.... Et j'ai trouvé mon titre ;)

vendredi 8 juin 2012

Ce bout du tunnel, je ne le vois plus.....

01h31 du matin, je revois pour la 5ème fois la rediffusion de حوار خاص sur Tounsia Tv, invité Mohamed ElHamdi..... Bien que je ne suis pas du tout intéressé par la politique en Tunisie, ni pré ni post Révolutionnaire, je commence à me poser des questions comme tous les Tunisiens sur l'avenir du pays, politiquement, socialement et économiquement....
Monsieur Mohamed ElHamdi est professeur et ancien opposant, beaucoup de savoir et une très bonne culture, mais je me pose la question sur la raison de son opposition à l'opposition? Il s'oppose au parti républicain (je ne sais pas si c'est la bonne traduction), mais un parti fruit d'une fusion des plusieurs autres dont le PDP berceau de Mr Hamdi.... Il est vrai que les coulisses ne sont pas très très propres selon ses dires, mais pour avoir un challenger de taille devant le géant Ennahdha, il vaut mieux avoir un gros parti avec pleins de personnalités connaissant les rouages du système politique tunisien qu'avoir un parti sali dès sa création par ses anciens.... Le but selon moi est de battre Ennahdha, bien que je ne suis pas contre eux, ni avec eux d'ailleurs, mais j'aimerai bien voir une belle bataille électorale, ça ne fera que du bien à notre pays et aux Tunisiens... Les élections précédentes ont été une mascarade, des partis qui avaient commencé la campagne trop tôt ou trop tard, qui avaient fait des campagnes présidentielles au lieu de penser à la constituante, une mosaïque de partis avec certains qui avaient quelques dizaines d'adhérents.... Bref, les seuls qui étaient prêts c'était Ennahdha, je considère que EL Aridha est passée parce qu'elle a vendu du rêve, et le CPR parce que le Personnage du nouveau Président de la République inspirait confiance... Bref, passons....
Socialement, la société Tunisienne n'a pas changé, du moins ne s'est pas améliorée côté relationnel, côté organisationnel et côté civisme, nous voyons toujours les aberrations qui subsistent et qui n'ont rien à voir avec notre culture et nos origines.... Le Tunisien est devenu impatient, râleur, impoli parfois mais aussi cupide..... Je généralise parce que le cas contraire devient rare, très rare... Du moins au niveau des trois villes que je fréquente depuis le 14 Janvier 2011, Tunis, Hammamet et Sousse, travail oblige..... Il y a peut être plus d'exceptions ailleurs....
D'ailleurs, j'évite de trop rester à Tunis, bien que j'y naquis, je n'arrive plus à la reconnaître, les gens sont gris, agressifs, sur leurs nerfs, il s'agit peut être du syndrome post révolution, n'ayant connu qu'une seule, je ne peux en juger....
Économiquement, d'une part nous favorisons et préparons le terrain pour les investisseurs étrangers mais nous ne leurs offrons pas l'image qu'offrait Zaba d'une Tunisie calme et sécurisée.... Ils lèvent alors la tête et voient à l'horizon notre cher voisin marocain qui les bras ouverts les appellent leurs promettant mille et une merveilles...... Un Million de chômeurs d'un côté, la non ségrégation et la liberté du culte d'expression selon la vision de l'état de l'autre, la balance sera déboussolée très prochainement et les seuls perdants seront les Tunisiens....
Tout le monde me parle de quitter la Tunisie, ما عاتش فيها, علاش كان فيها قبل؟, les gens sont naïfs, crise économique en Europe, vie chère, Les états-unis sont pires et le Canada a serré la ceinture et commence à fermer cette porte de l'immigration, alors quitter pour aller où? Au pays du golf peut être, pour être traités comme des esclaves et être payé selon la tête qu'on fait.... Moi personnellement, je reste ici, et puis peut être que j'assisterai à la naissance d'un leader que les Tunisiens vont suivre et qui nous mènera à bon port, enfin je l'espère... à méditer....

mercredi 22 février 2012

Pour ceux qui ont du temps à perdre....

Pourquoi un tel titre? et bien c'est ce que je fais exactement en ce moment, je perds du temps, précieux ou pas là n'est pas la question, mais j'en perds et j'en ai tellement perdu.....
Bon, mouch kif el 3ada, je vais pas tenir mon discours de guenguen éternel, mais plutôt parler de ce qui me tracasse en ce moment, des pensées en quelque sorte qui me traversent l'esprit.... Et comme l'avait dit une lectrice dans ma publication précédente "je n'écris pas pour être lu mais pour ne pas être vu", j'adore ce qu'elle m'avait dit parce que c'est exactement ce que je voulais en créant ce blog, écrire et ne pas être lu ni vu.... Parce que c'est de la pudeur, par manque de confiance et pour garder mon petit jardin secret bien tranquille....
Aujourd'hui, en faisant ma petite visite quotidienne sur Facebook, je me suis rendu compte que cet outil tellement magique et tellement intéressant est devenu débile et vraiment sans aucun intérêt, des jeux à gogo, des publications mi religieuses mi libérale moderniste progressiste, des vidéos que tu ne peux voir que si tu clique sur 25000 j'aime et partage, des avis de grève, du tanbir tanbir et encore du tanbir, quelques clips pour les âmes en perdition et plus rien.... Et puis je me suis dit, ça dépend de la qualité de tes amis en fin de compte, non? 
Et puis je me suis rendu compte que je n'avais pas le choix parce que dorénavant internet pour moi c'est Facebook Blog et décryptage des chaines de ma Dreambox...... Un outil tellement fascinant dévié de sa trajectoire, et puis qu'est ce que je faisais avant et où est ce que je naviguais? 
J'ai décidé donc de sortir, histoire de me changer les idées, mais pour aller où? au café? Chez des amis qui se retrouvent être des collègues de travail? pour parler de quoi? de Politique? Ah non pas envie de parler de Ennahdha de Wajdi Ghanim du journal Ettounsia et son rédacteur en chef arrêté et des grèves prévues prochainement, un joli programme d'ailleurs en perspective qui ne nous fera que du bien, pfffffff 
Behi mela chbech na3mel? Cinéma ou théatre? (arrêtes tes conneries)...... Bref j'ai pas trouvé...... En fait, c'est de ce vide que je parle, un vide partagé par presque toute la communauté, certains le noient dans le travail, d'autres dans l'alcool, d'autres dans la religion, mais nous sommes tous en train de perdre du temps, un temps précieux.... à méditer

lundi 20 février 2012

Me revoilà....

Je ne sais plus quoi écrire sur mon "pseudo" Blog.... Il est vrai que je ne suis pas très actif mais je suis comme ça, naf7ji comme on dit.... Depuis sa création j'ai essayé et réessayé de trouver un style à suivre mais en vain... Des essais poétiques qui se sont avérées être que des phrases rimées, des anecdotes d'un imbécile heureux, des histoires vraies inspirées de mes propres mésaventures.... J'ai même touché l'intouchable, la politique ou du moins une certaine critique de la situation, d'ailleurs pour ma publication du 15 Janvier 2011 intitulée "Révolution, vous avez dit Révolution?", j'ai posé un doigt sur une situation réaliste, certainement pas objective mais en fin de compte j'avais un petit peu raison.... Et puis ce qui différencie un blogueur d'un journaliste ou d'un écrivain c'est bien cette touche en plus, cette plume qui transperce le plus profond de l'âme, du style et de la maîtrise.... J'ai essayé une fois de publier un truc à moi, une sorte de préface pour un torchon publicitaire que j'avais créé, j'étais convaincu que je tenais un discours rodé et j'étais sûr de moi.... Une dame à qui j'avais offert un exemplaire avait carrément explosé de rire en lisant ce qu'elle avait sous les yeux. C'était vraiment amer.... Elle se foutait carrément de ma gueule.... mais bon j'avais l'habitude et surtout je connaissais mes compétences et mes limites..... Bref, c'était déjà imprimé et distribué et je ne pouvais plus rien y faire...
Je  raconte cela pour ceux qui s'arrêterons pour lire cette publication et qui s'étonneront du manque d'intérêt et de forme dans ce que j'écris et dans ce que j'ai écris durant ces 3 dernières années de blogosphère....
Le texte de la dite préface : Avec XXXXXXX Magazine, dans sa première édition, nous offrons à nos concitoyens un service de qualité, fiable et utile... Quand à nos annonceurs qu'on remercie d'ailleurs pour leur confiance, nous avons pris l'engagement de les honorer et de les respecter en espérant qu'ils atteindront leurs objectifs grâce à notre revue.... Pour nous même et pour le renom de la Tunisie..... (15 Juin 2010)
P.S: elle n'avait peut être pas tort de rigoler en fin de compte.... Portez vous bien

jeudi 11 août 2011

Doutes....

Voilà déjà un petit bout de temps depuis que j'ai décidé de te quitter, tu as essayé, ma famille aussi, rien à faire, j'étais dur comme un roc, ferme sur ma position, c'était mon choix et je devais l'assumer. Oui, nous devons faire des choix dans la vie, mais je n'aurai jamais cru que ça allait être aussi dur... Et oui, je pense à toi, je ne peux pas m'en empêcher, dès que je me connecte sur Facebook, je vais directement voir ton profil, malgré qu'on n'est plus amis et que tu ne partage pas toutes tes données. Tu as changé de photo de profil, tu es plus souriante, tu es bien... Je ne suis pas content pour autant. Egoïsme de ma part, non je ne pense pas, mais j'ai toujours considéré que ça allait te faire plus de mal.... Vu ce que j'ai enduré avec toi.... Vu que je reste seul chez moi, sans amis, sans toi, je l'ai choisi, oui je le sais bien.
Alors que faire dans cette tourmente? Je ne peux pas me mettre d'accord avec toi, je ne peux pas te pardonner, j'avais cru que je n'avais plus de sentiments, et pourtant je pense à toi continuellement et je ne trouve pas de solution....T'appeler? tu es folle, non je ne le ferai pas, je sais que je peux te récupérer, mais pour reprendre où on en était? Non je refuse catégoriquement, seul que mal accompagné... Mais j'y arrive pas.... J'essaye mais en vain....

mardi 9 août 2011

Ennahdha en pôle position....

Selon les derniers sondages effectués par la Société Sigma connue pour son professionnalisme et ses méthodes, le parti Ennahdha pourrait avoir 74 sièges soit 37%  d'intentions de vote contre 40 sièges pour Ettakattol de Dr Mostapha Ben Jaafaar, 10 sièges pour Al Watan de Jegham, Idem pour L'initiative (Al Moubadra de Morjane), 37 pour le PDP de Chebbi et Jeribi; 5 pour le POCT de Hamma El Hammami et enfin le reste des sièges à partager entre les partis restants..... 
A 2 mois et demi des élections, le résultat de ce sondage ne me choque pas et je le trouve logique, Ennahdha grâce à son caractère religieux et suite à son holocauste sous le régime Ben Ali peut éventuellement compter sur les votes des pratiquants et autres sympatisants, sans même proposer un programme en bon et du forme.
Les Ex RCDISTES font de la résistance et seront présents, cela ne peut que démontrer la naïveté de certains et leur manque de culture politique, comment voter pour des partis dont les fondateurs ont été anciennement associés au Diable en personne (Zaba)?
Les 5 sièges de Hamma Hammami ne sont qu'un résultat logique vu son obstination à vouloir garder le terme "Communiste", (un terme tabou pour les plus simples d'esprits signifiant athéïsme et rappelant la chute de l'empire sovétique) et déclarant ouvertement une idéologie Léninienne voir même Stalinienne. Son programme politique économique et social démontre une volonté de changer la situation en une certaine équité pour la classe ouvrière majoritaire dans le pays, mais il pourrait faire mieux en essayant de maquiller son communisme en néo communisme à la chinoise comme le fait si bien Ennahdha en se basant sur l'expérience Turque impossible à appliquer par Rached El Ghannouchi qui est Wahhabiste donc radical.
Suite à ces élections nous verront certainement la disparition de dizaines de Partis qui n'ont pas réussi à convaincre, faute de moyens et de sérieux , ils n'auront fait qu'appuyer Le futur vainqueur en semant le doute et en faisant perdre des voix à des partis beaucoup plus sérieux. C'est le jeu de la démocratie, faut faire avec, de toute façon nous n'auront pas le choix.

samedi 6 août 2011

خواطر...

قلبي دم عليك يا بلادي، نبكي الدم عليك يا تونس، قدّاش ما عندكش الزّهر، علاش في ولادك ديما فمّا اليّ يحب يستغلّك و ينهبك بكلّ انانيّة. وين الاخوة، وين وقفة التونسي مع خوه، وين خوف التونسي عليك يا بلادي. ناس داها فلوس و سلطة، ناس نسات الاخرة و خسرت الدنيا. خفنا نهار اربعطاش جانفي مالكرتوش مالنهب مالموت، امّا قلنا هذاك اللّي يلزم ندفعوه باش تنجح الثورة. بش النّاس تصليّ في الجوامع من غير خوف، بش البطاّل يحس بروحو انسان و يعيش كريم، بش ننساو الاكتاف و الرشوة، بش نعيشو احرار.... خسارة.... خسارة دم الشهداء....مشا هباء.... بش يشيخ السبسي و المبزّع، الغنّوشي و الشابّي، المكّي و المرزوقي، بش يوليّ جغام مناضل، و فريعة منقذ و مرجان قايد، بش السلفيّن يحرقوا الاماكن المحلولة في رمضان و يقوموا بغزوات جديدة.... يا ربّي يا ربّ المستضعفين، إلى من تكِلنا، إن كان بك غضب علينا فلا نبالي....أنقذنا من هذه الفوضى... من هذا الإستغلال.... من هذا الكذب....

lundi 25 juillet 2011

A toi qui m'a tant trahi...



Et maintenant, après tout ce que tu as fait, tout ce que tu as dis, toutes les blessures et les coups durs que tu m'as fait, n'ai je pas le droit de te quitter?.... J'imaginais la vie avec toi, le jour où je t'ai rencontré, et puis de jour en jour tu n'as fait que changer, en mal et non en bien. A la base je voulais être honnête avec toi, ne pas te mentir et oublier ce que j'ai fait au passé, tous mes amours et toutes mes pensées, je voulais tout te consacrer... Et puis tu m'a menti, tu as commencer à cacher, et moi je t'avais toujours pardonné.... Je me suis dit qu'un jour tu allais enfin évoluer, mais en vain, tu n'en as rien fait, d'où mon état désespéré.... Et puis j'ai recommencé, mais avec moins de franchise, je ne voulais pas que tu gères tout à ta guise, enfin je voulais que dans notre couple qu'il n'y ai qu'un qui maîtrise. Non pas que je suis macho ou mysogyne, j'avais peur pour toi.... Et tu as encore changé, pourtant tous les jours tu m'avais dit que tu m'aimais et que jamais on ne se quitterai, et pourtant... Nous avons eu des jours sombres, et tu m'as encore trahi.... Ton excuse, on n'étais plus ensemble, après une semaine sortir avec un autre pour moi c'était un comble, et non de l'impulsivité... Et pourtant, je t'ai pardonné... Ta soeur m'a volé, ta mère m'a humilié, toi tu n'as fait que demander, demander mon amour mon argent et mon temps, parceque c'était ton droit, puisque tu m'aimais... Enfin, c'est ce que tu disais.... Malgré tout ça on s'est fiancé, une cérémonie pathétique en dessous de tout, ton père ne voulais même pas accepter, il y a été obligé, par qui, dieu seul le sait.... Et pourtant, j'ai continué, malgré mes soucis câchés, je veux encore garder mon jardin secret, peut être que tu ne serais pas un jour ma véritable moitié... Et apparemment, j'avais raison, nos disputes à tout bout de champs, tes cris et ton arrogance à la con m'ont fait décidé.... Aujourd'hui je ne sais plus si je t'aimais ou si je divagais, parcequ'aujourd'hui je ne ressens plus rien... Je te l'ai dit mais tu ne m'as pas cru... Tu n'as rien compris, tu as cru que t'étais la victime, tu le crois toujours... Je ne t'ai pas trompé, je n'ai jamais voulu te faire du mal, j'ai toujours essayé de t'aider par le peu que j'avais.... Toi aussi t'avais tes bons côtés....Et là on se retrouve séparés, tu as gardé la bague, tu as gardé la clé.... Tu as gardé ta pseudo dignité.... Et moi j'ai retrouvé ma liberté, avec beaucoup d'amertume mais je survivrai..... 

dimanche 17 juillet 2011

Impasse...Ya rabbi koun m3ana

En parcourant ces jours-ci les blogs de certains de mes compatriotes (plus où moins sérieux), je me suis rendu compte que nous nous retrouvons dans une impasse, un cul de sac et impossible de faire machine arrière. Je parle évidemment des derniers événements tel que Le Sit In baptisé El Kasbah 3 , les agissements de la police, les dernières déclarations de Caïd Essebsi, le mouvement de révolte dans certaines villes Tunisiennes et j'en passe. Nous sommes dans un merdier tellement énorme qu'ils nous est impossible d'en sortir.
Pourquoi sommes nous fait de la sorte? Tout aurait pu être si simple: 
- Condamnation de tous les enfoirés de l'ancien régime ou plutôt les juger et définir la responsabilité de chacun, est ce si dur à faire? Je ne pense pas, si c'est des affranchis alors il est temps de connaître leur protecteur, قص الراس تنشف لعروق
- Redéfinir les critères d'obtention de Visa pour les nouveaux partis politiques, avec 100 partis le choix sera dur à faire et nous avons en Tunisie plus d'ignards que nous le pensons, donc nous allons nous retrouver avec une constituante merdique à majorité religieuse.
- Dossier Sniper : Les Médecins légistes doivent être réunis pour définir les causes de mort des Martyrs, les balles indiqueront certainement le service concerné. C'est sorcier? Appelez Harry Potter alors... C'est pathétique.
- Recyclage des agents de Police, explication claire et simple de leur rôle qui est de protéger les civils et de maintenir l'ordre. L'homme a créé la religion par peur de la mort et a créé l'état par peur de son prochain, vu que la police est un organisme de l'état, qu'elle protège les gens de leurs prochains, des agissement incultes et non civilisés des autres. Nous nous retrouvons avec un véritable bordel de marchands ambulants, des denrées de plus en plus chères, des équipenments et des matériaux de construction hors de prix et j'en passe... C'était dur de joindre les deux bouts avant, que dire d'aujourd'hui.....
- Les Islamistes : Je suis musulman, arabe et Tunisien, y a pas plus clair, cette idéologie de vouloir rendre les gens parfait grâce à la religion est inapplicable, impossible à faire, le plus intelligent serait de l'adapter à la situation actuelle, لا اكراه في الدين, ou on suit ou vous nous foutez la paix, c'est ça le principe de la liberté et de la démocratie. Certains agissements ne font qu'augmenter ce sentiment de crainte des partis religieurx et ce n'est absolument pas une bonne campagne politique. Aussi, vouloir censurer les sites à caractère pornographique est une atteinte à la liberté, des solutions existent comme le contrôle parental proposé par certains FAI, il n'y a pas deux poids et deux mesures, libre ou pas telle est la question.
- Beji Caïd Essebsi a réussi à remettre en place certaines choses mais il est tombé dans le même piège que son prédécesseur: aucune information concrète, aucune communication, un sentiment de flou et de doute. Durée de vie déterminée qui arrive à échéance ou plan prédéfini, dieu seul le sait. En tout cas, si le manque de transparence persiste, tout ce qu'il aura fait retombera à l'eau.
- Brabbi pourquoi foutre le bordel et brûler les postes de police devient-t-il un sport National? Il y aurait eu  un tournoi pour cette discipline on aurait été champion du monde, c'est nous les contribuables qui payons ces infrastructures, vous n'êtes pas contents? manifestez pacifiquement, lazem etbardil et après on se plaindra du manque de sécurité... Un peu de bon sens, Ramadan arrive à grand pas et les gens du moins la plus part sont fatigués de toute cette mascarade... Vous êtes libres de manifester, libre de donner votre avis, mais arrêtez de détruire le Pays, il est encore en train de panser ses blessures.... Des patriotes, non vous ne l'êtes pas, des anarchistes incultes bordéliques et agressifs voilà ce que je pense de ceux qui détruisent les postes de police les bureaux de poste et les commerces.... Lampedusa est proche, vous n'êtes pas contents dégagez!!!
Pour les rares qui suivent mon blog vous allez remarquer que je ne suis pas habitué à ce genre de discours et de langage, mais aujourd'hui, nous nous devons à nous même de protéger comme on peut notre pays, des charognards politiques sortis de nulle part, des bordellistes islamistes qui foutent la terreur et veulent imposer leurs idées quitte à utiliser les plus faibles (intellectuellement) pour y arriver, des bordellistes incultes qui crééent le désordre et le chaos... Nous sommes loin, encore très loin de la Tunisie moderne libre de demain...

mercredi 6 juillet 2011

J'en profite....

Afin de promouvoir mon blog qui se voit boycotté pour je ne sais quelle raison, j'en profite pour saluer un grand homme qui a participé à la révolution du 14 Janvier, à La libération de la Tunisie et à la création de Carthage,  شكرا باعث القناة.....

lundi 4 juillet 2011

Sommes nous prêts?

Le jour du fameux 14 Janvier personne ne se doutait de l'ampleur de l'événement, ou plutôt personne ne croyait que Ben Ali allait quitter son "trône" aussi facilement, d'ailleurs personne aujourd'hui ne sait ce qui s'est rééllement passé, sauf bien sûr quelques naïfs dont je faisais partie d'ailleurs qui avions cru qu'il avait été pris de panique. Bien sûr silence total sur le cour des événemenements de cette journée là ni d'ailleurs des autres qui ont suivi et les meurtres perpétrés par je ne sais qui.
Bref, il ne s'agit pas de mon sujet principal pour aujourd'hui, je me pose des questions depuis quelques temps et franchement je n'ai pas osé écrire sur ce sujet, non pas par crainte mais il fallait que j'enlève de ma tête toute idée reçue et que j'essaye de décortiquer (avec toute modestie) la situation actuelle. Aujourd'hui Lundi 4 Juillet 2011, sommes nous prêts pour la démocratie. Nous ne sommes pas en démocratie pour l'instant détrompez vous et personne au gouvernement ni au niveau de la haute instance avec un nom très long n'a une quelconque légitimité. Aussi, je vois que les partis politiques ou pseudo-politiques sont en pleine guerre froide se jetant les accusations et chaque entité essaye de jouer le martyr ancien combattant de l'ex tyran. Une mascarade qui tourne au ridicule quand on sait que le 23 Octobre qui est d'ailleurs presque là (3 mois et 19 jours) il va y avoir des élections libres, les premières en Tunisie depuis l'empire Carthaginois (enfin si les assemblées étaient élues à l'époque d'une façon normale). Aucun parti ne peut dire qu'il a un programme bien étudié, concrêt et loins des slogans connus : Révolution, liberté, martyrs, propreté politique.
Aussi dans un vraie démocratie l'une des bases est d'accepter les avis d'autrui même s'ils sont contraires à nos propres conviction, moi j'ajouterai qu'il faudrait ajouter à cette tolérence le respect de l'éthique et la liberté de s'exprimer ouvertement. Quand on voit ce qui s'est passé pour le POCT, le PDP, EL Watan et j'en passe de tentatives de perturbation de leurs séminaires ou congrès sous l'oeil silencieux du gouvernement je me dit qu'il y a quelque chose qui cloche. Une sorte de cirque à la romaine ou les gladiateurs se battent entre eux sans aucune règle sauf une, que le meilleur survive. C'est l'anarchie totale.
Aussi, au niveau des entreprises et autres institutions, le phénomène de grève sans préavis qui dure des mois entiers persiste laissant le pauvre consommateur ou les tiers dans une absolue tourmente sans aucune réaction ni de la part des institutions syndicales ni des directions ni du gouvernement ni des employés en grève eux même. On dirait que Ben Ali est parti en laissant un trésor inestimable et impérissable et que c'est le moment d'en profiter sinon la caverne d'Ali Baba va se refermer à tout jamais. C'est leur droit d'accord mais il y a une certaine exagération sur les bords qui rend la situation pathétique et pitoyable.
Etions nous prêts pour ce 14 Janvier? Sommes nous prêt pour la démocratie? N'avons nous pas le droit de fêter ce que nous avons eu grâce à la bonté divine (avec la participation des 60 000 manifestants de l'avenue Bourguiba)?Personnellement je pense que l'objectif est là mais la route est encore très voir même trop longue pour l'atteindre. Espérons que pendant cette épopée fantastique rien ne viendra géner notre passage. à méditer

PS: J'ai entendu parler d'une sorte de charte pour les bloggeurs Tunisiens, si quelqu'un a une idée sur cette affaire je le sollicite amicalement à m'en faire part.
Cordialement
Unluky Luke (sans c ;) )

dimanche 12 juin 2011

Episode 5: La chute....


NDLR : Ce récit et tous les récits de la Saga "A quel prix" sont du fruit de l'imaginaire et une pure fiction. Tout personnage ou fait se rapprochant de près ou de loin à la réalité ne sera que pur hasard et n'engagera en rien la reponsabilité du rédacteur ou du blog, j'espère que ça vous plaira, merci


Vendredi 14 Janvier 2011, 10h18, Carthage

- Mr le Président voulez vous un autre café?
- Oui oui, et puis ne me dérangez plus...
Le Major d'homme quitta la pièce, irrité par cette dernière réplique mais il devait s'exécuter, il l'a toujours fait d'ailleurs depuis plus de 15 ans, mais le Président n'a jamais été comme ça, il avait changé, il était devenu froid, agressif, on le servait pour lui faire plaisir mais aujourd'hui on le faisait par peur....

- Bonjour, tu n'as pas dormi apparemment.
- Bonjour chérie, oui je n'ai pas pu...
- Arrête d'y penser, il vont se calmer, après ton discours d'hier....
- Moi même je ne me suis pas convaincu, que dire des autres, c'est pas bon tout ça. A propos, J'ai eu le Prince Mokhtar au téléphone ce matin, il m'a proposé de t'envoyer toi et les enfants le temps que ça se tasse....
- Et ma famille, je ne peux ....
- Arrête avec ta famille, je ne peux pas les imposer, il t'a invité toi et les enfants, et puis ils seront en sécurité tant que je serais ici, alors ne t'inquiète pas, en plus moi c'est surtout pour toi et le petit, il ne supportera pas cette ambiance...
- Non, si je pars ma famille part aussi, je ne les laisserai pas avec ces voyous, je m'en fou de ce que tu pense....
- Fais ce que tu veux, c'est pas mon problème, en tout cas ton départ est pour 18h. J'enverrai Othman avec toi pour assurer ta sécurité, il reviendra demain matin.
- Pourquoi tu ne viendrai pas avec nous, toi aussi t'as besoin de repos...
- Non je ne peux pas, peut être quand ce sera plus calme....

Il ne savait pas ce qu'il devait faire, lui qui croyait tout savoir, lui qui a régné pendant plus de 23 ans, il était faible, abattu mais surtout.... Il avait peur, un sentiment qu'il ne connaissait presque plus.

14h06, Carthage

- Mr Le Président.
- Oui Othman, t'as tout préparé.
- Oui Monsieur, l'avion est déjà prêt, j'ai informé qu'il y aurait à Bord VIP2, VIP3, VIP4 et deux accompagnateurs...
- DEUX?
- Oui Monsieur, moi et le fiancé de Votre Fille, sur sa propre demande...
- Et concernant les autres, elle les a appelé?
- Oui Monsieur, je les ai dispatché sur plusieurs vols à destination de la France, 6 pour Lyon, 3 pour Grenoble, 2 pour Paris et 4 pour Marseille, ils prendront tous des vols internes pour se rejoindre à Paris dans un Hôtel du Côté de Marne La Valée, j'ai préféré les éloigner du centre de Paris sous demande du Ministère de l'intérieur Français.
- D'accord, tu as bien fait mon ami... Et concernant les militaires, ils se déploient?
- Oui Monsieur, j'ai demandé à ce qu'on applique vos ordres et ils sont en train de se déployer sur tout le territoire, en cas de défaillance de la part de la Police, ils sauront quoi faire et calmer les esprits....
- Je ne sais pas si j'ai pris la bonne décision ya Othman, les militaires c'est pas la police....
- Ne vous en faites pas Monsieur le Président, vous êtes le chef des armées, ils ne vous feront pas faux bond.
- D'accord, je vais dormir un peu, à tout à l'heure...
- A tout à l'heure Monsieur le Président....

Othman quitta la pièce, il savait que c'était délicat, mais ne devait en aucun cas le montrer, lui le chef de la garde présidentielle. Son téléphone sonna....

- Othman...
- Oui Si Ridha
- Alors, t'es avec nous ou pas?
- Hors de question, je ne peux pas, je suis là pour veiller à sa sécurité et je le ferai même si c'était le diable en personne...
- Va te faire foutre Othman, tu regretteras très prochainement....
- C'est toi qui va regretter ce que tu viens de dire.

16h50, Base Aérienne de L'Aouina

- Monsieur le président, quelque chose se prépare, je vais m'en occuper, pour l'instant pour votre sécurité vous devez accompagner Madame, j'ai ajouté VIP1 au manifeste des Passagers..
- C'est qui, dis le Othman....
- C'est Ridha Mr Le Président, je voulais vous mettre à l'abri d'abord, dès que vous serez parti je le metterai aux arrêts, vous reviendrai demain quand tout sera calme...
- Othman, j'ai confiance en toi, tu es un vieil ami, tu ne me feras aucun coup bas, tu me connais assez, je peux tout faire même si je ne suis pas en Tunisie....
- Ne vous en faites pas Monsieur le Président, je ferai en sorte de ne pas ébruiter la nouvelle de votre départ, ce sera Top Secret.
- D'accord, je monte alors, au cas ou, n'hésite pas à m'appeler, je passerai tout le vol au cockpit...
- Bon voyage Monsieur le Président...
- J'espère Othman, je l'espère....

Le Boeing 737 Présidentiel décolla, Othman le suivait des yeux et un sourire s'afficha sur son visage....

- Monsieur Othman Rtayssi?
- Qu'est ce qu'il y a ?
- Vous êtes en état d'arrestation, ordre du général des forces armées...
- Le président?
- Non, Mr Ridha Fouleni
- Hahaha il vous tuera tous, ce n'est pas aussi simple, on ne fait pas de coup d'état comme ça, personne ne vous accordera la légitimité d'un tel acte....
- Veuillez me donner votre arme Monsieur, votre téléphone, Porte-feuille et ceinture s'il vous plait....
- Oui oui je sais, je connais la procédure, je suis Général aussi....


vendredi 3 juin 2011

Episode 4: l'alliance

NDLR : Ce récit et tous les récits de la Saga "A quel prix" sont du fruit de l'imaginaire et une pure fiction. Tout personnage ou fait se rapprochant de près ou de loin à la réalité ne sera que pur hasard et n'engagera en rien la reponsabilité du rédacteur ou du blog, j'espère que ça vous plaira, merci


Belfast, Irlande du nord
Vendredi 14 Janvier 2011, 9h du matin

- T'as vu ce qui s'est passé hier, c'est bon pour nous....
- Oui, dieu est avec nous, gloire à dieu, mais il faut continuer, il faut le faire tomber. J'ai eu Hier Mr James Henry, il nous soutiendra jusqu'au bout, comme il a toujours fait depuis que nous sommes venus en Irlande.
- Qu'est ce qu'il veut en contre partie, j'ai jamais compris. Si nous obtenons gain de cause, la protection de Irish Petroleum n'est rien devant les millions de livres que nous avons eu durant ces années.
- T'es vraiment une petite tête, il y a beaucoup de gisements non exploités, des milliers, nous allons leurs accorder le droit de les exploiter, bien sûr nous devrons continuer le même système que nos prédécesseurs, le peuple ne doit rien savoir. Aussi, nous devons accepter l'alliance avec Israel, leur pélerinage à Djerba doit continuer en assurant leur sécurité. De toute façon ce sera bon pour nous et pour notre Tourisme.
- T'as pensé à tout, c'est pour ça que t'es notre Sheikh, merci mon dieu
- Et tu n'as encore rien vu. Aujourd'hui 14 Janvier est notre jour de Gloire, il faut juste attendre un peu, j'ai eu quelques amis de Tunis au téléphone, il m'ont assuré qu'ils sauraient le faire partir. De toute façon, il n'aura pas le choix, d'après Mr Henry les Américains sont très impliqués dans cette affaire et pour eux c'est une carte perdue qu'il faudra changer rapidement, des têtes vont tomber avec lui c'est sûr, à nous de prendre la relève, mais cette fois ci nous aurons notre légitimité parceque le peuple va voter pour nous.
- Tu penses? d'accord nous avons beaucoup de partisans mais gagner aux élections?
- Arrêtes d'être pessimiste et réveille toi, avec la bénédiction d'allah et beaucoup d'argent tout est possible.
- Je l'espère Si Nour, inchallah.

mercredi 1 juin 2011

Episode 3: Trop beau....

NDLR : Ce récit et tous les récits de la Saga "A quel prix" sont du fruit de l'imaginaire et une pure fiction. Tout personnage ou fait se rapprochant de près ou de loin à la réalité ne sera que pur hasard et n'engagera en rien la reponsabilité du rédacteur ou du blog, j'espère que ça vous plaira, merci

Les rues étaient vides, tous devant leurs écran de télévision, s'attendant à un miracle... Allais t-il enfin dire qu'il s'était trompé? Qu'il avait été manipulé? Qu'il allait partir? Et puis, beaucoup de Tunisiens n'aimaient pas le changement "ched mchoumek la yjik ma achouem" comme disaient les anciens... Et il n'en a rien fait, au contraire...
Une horde de voitures louées se sont précipitées vers les rues de la capitale, en klaxonnant et en criant, d'autres dansaient portant des t-shirt à l'effigie du président, une émission télévisée informaient ces pauvres spectateurs qu'ils pouvaient aller essayer; dorénavant Youtube était accessible, dailymotion aussi...
Tout ça pour ça se disait Karim, des morts, des blessés, des manifestations et du gaz lacrymo pour ça... Pour nous dire qu'il ne partait pas, pour nous dire qu'il restait jusqu'en 2014, non ça ne va pas se passer comme ça... Et il se précipita sur son PC pour pianoter sur son clavier, pourvu que ça marche se disait il....
Le Président, de son côté, avait revisionné son discours... Il était soucieux, inquiet.... Ca ne l'avait pas convaincu, lui, qui en avait fait des discours.... Il se voyait tremblottant.... Malgré la petite touche de maquillage il avait les yeux cernés, il n'avait pas dormi.... Et puis, c'était imprévisible.... Il devait passer son réveillon à Dubai avec sa chère femme et son fils quand on l'avait appellé pour lui demander carrément de rentrer, que c'était le bordel au bled.... Et le voilà en fin de compte, demandant gentillement à son peuple, de le laisser finir son mandat....Ce peuple, il l'avait oublié, il se croyait à l'abri de sa colère, et pourtant...
- Mr Le Président....
- Oui, qu'est ce qu'il y a...
- Mr Nouri veut vous voir....
- Fais le entrer, que personne ne nous dérange....

Une minute plus tard, Mr Nouri, habillé en costume bleu, le sourire aux lèvres, se montra
- Mr Le président, comme prévu, la foule vous acclame, demain tout sera rentré dans l'ordre...
- Tu te moques de qui, c'est tes marionnettes qui sont dans la rue, personne ne sera dupé par ce discours, même pas toi ya Nouri....
- Mr Le Président, ayez confiance en moi, le peuple demandait un petit peu d'attention, vous leurs avez donné ce qu'ils voulaient, ils ne feront plus rien, ils vont se calmer, au pire y aura un petit peu de résistance dans certains patelins, on saura quoi faire, d'ailleurs nos forces spéciales se dirigent en ce moment vers Sidi Bouzid, Kasserin, Regueb, Gafsa, Gabes et Seliana.... Ne vous en faites pas, reposez vous Mr Le Président....
- Je l'espère ya Nouri, sinon, des têtes vont tomber et sois sûr que ce ne sera pas la mienne.... Mais la tienne....
- Je suis prêt à me sacrifier pour vous Mr Le président...
- Je veux plus te voir, bonne nuit
- Bonne nuit Mr le président

Nouri sortit du salon, il se précipita à travers les couloirs du Palais pour rejoindre sa voiture, la sueur avait transformé sa chemise en torchon.... Une fois dans sa voiture, il prit son téléphone d'une main et composa un numéro...
- Allo, oui, il n'est pas content du tout, il m'a même menacé, tu appelle déjà les journaux pour préparer la Une de demain, les Radios aussi, que tout le monde donne des Interviews, même à Al Jazeera, tout va bien, tout est rentré dans l'ordre... Sinon je te jure que je te tuerai de mes propres mains, EXECUTION, TOUT DE SUITE....
Il raccrocha et prit une cigarette, il tremblait et commençait à penser.... à sa fuite.....

Episode 2 : Le néant

NDLR : Ce récit et tous les récits de la Saga "A quel prix" sont du fruit de l'imaginaire et une pure fiction. Tout personnage ou fait se rapprochant de près ou de loin à la réalité ne sera que pur hasard et n'engagera en rien la reponsabilité du rédacteur ou du blog, j'espère que ça vous plaira, merci

- Maman je veux un verre d'eau...
- Je t'en donnerai pas, tu vas pas pouvoir manger après, tu en as assez pris...
- Mais maman j'ai pas faim s'il te.......

Le souffle de l'explosion avait rompu cette discussion et beaucoup d'autres d'ailleurs.... Le monde s'était arrêté subitement, le temps de quelques secondes, personne ne comprenait ce qui se passait, ce qui venait d'arriver, transformant cette avenue mythique en une scène d'horreur....

Il était 16h23, les voitures commençaient à créer les bouchons connus de l'Avenue Bourguiba, c'était presque l'heure de sortie des bureaucrates travaillant dans les sociétés de la capitale... L'agent de police, que l'on surnomme familièrement Am Ali, qui travaillait au niveau de la place 7 Novembre, rebaptisée place du 14 Janvier , était là, il a toujours été là, depuis tant d'années, la même allure, les mêmes moustaches, le même sourire. Trente ans de carrière derrière lui, il se souvenait de ses débuts, quand il arriva de son Béjà natal, en jeune agent de police, toute la famille était fière de lui. "Ali weldi 7akem fi tounes" se vantait fièrement son père. Il était là essayant tant bien que mal de gérer ce traffic qui ne cessait d'augmenter et de faire respecter ses consignes à des automobilistes qui ont toujours été indisciplinés... Il n'avait rien compris en entendant ce boom gigantesque, un fraction de seconde qui le ramena à ses débuts, au camp d'entraînement de Bir Bouregba lors de sa formation en pratique d'armes et explosifs. Il sentit cette chaleur intense caresser son visage, il regardait les débrits survolant les arbres de l'Avenue, la fumée qui colonisait l'endroit et le début du festival des cris....
Il se précipita vers la source de l'explosion, il n'était pas le seul, plusieurs agents l'avaient rejoint rapidement, c'est normal, le ministère de l'intérieur était presque en face.C'était le Colisée, ce centre commercial de la capitale très fréquenté, où se donnait rendez-vous des centaines de couples, où l'on pouvait regarder un bon film ou siroter une bonne citronnade.... C'était le passé, ce jour là, le Colisée n'était plus, ou plutôt, était un tas de gravas et de pierre, parsemé de corps déchiquetés et de quelques marchandises qu'on reconnaissait à peine.... Les sirènes de la Protection Civile (les Pompiers Tunisiens) ajoutaient à ce spectacle, une petite touche de chaos....

samedi 28 mai 2011

Episode 1 : à quel prix?

NDLR : Ce récit et tous les récits de la Saga "A quel prix" sont du fruit de l'imaginaire et une pure fiction. Tout personnage ou fait se rapprochant de près ou de loin à la réalité ne sera que pur hasard et n'engagera en rien la reponsabilité du rédacteur ou du blog, j'espère que ça vous plaira, merci

Ce n'était pas dans nos coutumes... Mais ce jour là elles voulaient être là, pour dire adieu, à leurs valeureux guerriers... Le cimetière était plein à craquer, et pourtant il y avait un silence tuant. Tout le monde écoutait l'imam prêcher... Les larmes coulaient sur les joues, les visages étaient tendus et les yeux regardaient ces trous creusés, futures deumeures de leurs biens-aimés....
Nadia était là, elle est aussi venue faire ses adieux à son homme, sorti la veille pour voir ce qui se passait. Il lui avait demandé de rester à l'intérieur et d'éteindre les lumières, ce qu'elle a fait. Elle regardait à travers les volets. Les éclairs émanant des tirs de Kalachnikov étaient aveuglants... Le bruit était assourdissant.... Personne n'imaginait qu'on en arriverait là...
Elle entendait ces guerrieros dire que c'était leurs jour de gloire, que les femmes étaient leurs butins, que c'était écrit, que dieu les aiderait à vaincre... Elle se posait la question : Vaincre qui? nous sommes tous Tunisiens, nous sommes tous croyants, nous sommes tous musulmans... Qui leur a donné cette légitimité, tuer des hommes et des enfants, violer des femmes... Dieu ne les laissera pas faire...
Et pourtant, le lendemain, neufs hommes étaient morts laissant derrière eux des femmes... Des enfants... Des familles.... Cinq femmes avaient disparus... Trois enfants égorgés.... La police essayait de trouver des indices, de trouver le moyen d'atteindre ces hommes, mais à part les impacts de balles et les douilles vides, rien ...
Les gens du quartiers ne savaient rien aussi, d'ailleurs ils ne s'en doutaient pas, ils voyaient ça à la télé, enfin dans les anciens films relatant le début des années 90 en Algérie... Ils se disaient que ça n'arriverait jamais, qu'ils étaient à l'abri... Ici c'est le pays du la sécurité, la Tunisie c'est un autre esprit, plus ouvert.... Un pays qui aurait eu sa place haut la main dans la communauté européénne... La liberté de culte était respectée et personne ne viendra nous obliger à faire quelque chose, surtout au nom de la religion....
Mohamed Nour, c'était son nom, on le voyait tous les jours aux infos des quatres chaînes nationales. Nour parceque ces partisants disaient qu'il y avait de la lumière qui émanait de son visage. El Amir, Le Sheikh, La Source (Jedhr).... Chacun l'appelait à sa façon... Apparemment il était réfugié dans les montagnes, du côté de Djebel Erssass et malgré les essais de l'armée et la police, personne n'arrivait à le retrouver... Et pourtant, ce jour là, il avait encore frappé....

jeudi 19 mai 2011

Autoroute dangeureuse

Certains vont me traîter de débile parceque j'ai pris l'autoroute à une heure plus ou moins tardive, vers 10h du soir, j'étais habitué à le faire et même plus tard, or ce qui s'est passé hier m'a fait changé d'avis à jamais en devenant convaincu que les choses ont changé....
Je devais comme à mon habitude partir pour Sousse, obligations professionnelles oblige, je savais que je devais prendre la route un peu tôt afin d'éviter d'éventuels problèmes, mais j'ai été retardé un peu par un couple d'amis qui avaient insisté pour que je dîne avec eux et que vu que le couvre feu a été annulé la situation était obligatoirement tranquille.
Un plat de spaghettis après, je me suis excusé auprès de mes hôtes et j'ai pris la route. Tout était calme, les patrouilles de la garde nationale étaient présentes, il y avait aussi un peu de traffic jusqu'au niveau de Hammamet et puis plus rien, aucune âme qui vive, une autoroute déserte, la noirceur de la nuit et ma solitude... A 30sc de la station Agil de Sidi Khelifa, 3 jeunes gaillards sortis de nulle part, l'un d'entre eux portait un sweat shirt blanc me jeta un truc, au début je ne me suis pas rendu compte, j'ai juste entendu l'impact, je croyais que c'était sur la tole et dieu merci rien au niveau des vitres ou du pare-brise. J'ai moi même été étonné de mon sang froid, je ne devais en aucun cas m'arrêter, 2 minutes après je voyais au loin une voiture de la garde nationale, je me suis mis à leur niveau et leur ai demandé de s'arrêter.
En descendant de ma voiture, je me suis rendu compte que je tremblais, mes genous n'arrivaient plus à supporter le poids de mon corps. Je me suis mis à raconter au deux agents ce qui s'était passé. Ils firent demi-tour immédiatement pour aller intercepter les malfaiteurs.
Ne vérifiant même pas l'état de ma voiture je me suis remis au volant et j'ai continué ma route pour Sousse. Une fois devant chez moi, je suis déscendu pour voir ce qui s'était passé, un gros cailloux c'était encastré dans mon pare-choc en plastique, à 5 cm du phare heureusement. La vitesse et la puissance de l'impact ont fait que le rocher de la taille d'un ballon de handball était impossible à extraire.
Bref, tout ça pour vous dire et vous confirmer qu'il vaut mieux ne pas prendre l'autoroute la nuit, encore un point noir pour mon cher pays, ces gens mériteraient d'être pendus parcequ'ils profitent de la faiblesse des gens et de l'état sécuritaire actuel, la police qui à part ce genre de merde tente tant bien que mal à gérer les enfoirés islamistes de la cellule d'AQMI, les rebelles lybiens qui se sont même implanté devant le Centre Alyssa d'El Manar 1 avec une tente et des drapeaux indiquant leur présence et les opportunistes qui terrorisent la population.

mardi 17 mai 2011

Anarchie génétique


Vous allez peut être mal comprendre ce que je vais essayer d'exposer, certains d'entre vous vont aussi certainement mal le prendre, et aussi me traîter de tous les noms possibles et imaginables mais prenez dont le temps de lire et vous verrez peut être une certaine logique.

Exposons ce qui se passe en ce moment en Tunisie : Sit in, grèves, braquages, vols, armes, violence accrue, chomage, tourisme presque mort, menace vis à vis des agriculteurs, des gens contre le gouvernement, des gens pour, manque de communication du gouvernement, manque de communications des partis, partis sérieux, partis cartons, partis bizarres, partis radicaux, partis tout court... Bref, une situation que moi je qualifierai de catastrophique, d'autre crieront au scandale suite à cette déclaration mais l'essentiel c'est le résultat : n'avons nous pas obtenu notre liberté? Cette liberté a bel et bien un prix, mais l'amortissement de cette dépense se fera vraiment à long terme puisqu'on dirait que les Tunisiens ne comprennent plus rien.
 Divisons la population en 3 parties: La population cultivée, celle inculte et celle qui ne peut rien faire. J'explique.
Population cultivée : qui se divise en deux parties : Une qui s'exprime (en bien ou mal), l'autre silencieuse
celle qui s'exprime représente ceux qui sont connectés sur Facebook jetant de jour en jour les rumeurs,  ceux qui publient sur les blogs,  ceux qui sont collés à twitter attendant patiemment une nouvelle fraîchement cueillie, les pseudo-journalistes, les pseudo-syndicalistes, les pseudo-artistes.
- La partie silencieuse représentent ceux qui lisent en silence les publications, qui regardent la télé patiemment et qui essayent de dégoter un truc intéressant sur les feuilles de choux que représentent les journaux Tunisiens d'aujourd'hui (respect à Tunis Hebdo, à part c'est vraiment désolant)
- Population inculte : Je veux dire par inculte le manque de racines, de respect des traditions, de culture, d'identité, de bon sens, de savoir faire et de savoir vivre, exemple très représentatif : les supporters qu'on voyait dans les stades avant les huis clos, et qui existaient voilà déjà bien des années mais on faisait semblant de ne rien voir ou tout simplement ça n'était pas aussi clair qu'aujourd'hui.
- Celle qui ne peut rien faire, très explicite comme qualification de population qui peut réunir les incultes et les cultivés.
Ces trois populations existent bel et bien, elles sont même complémentaires et elle sont en train de participer activement à la destruction de ce que nous avons de plus cher aujourd'hui, notre liberté. La liberté de nous exprimer, la liberté de bouger, de sorti,r de prier ou pas de crier ou rester silencieux, cette exhaltation orgasmique que procure la liberté dans tous ses sens. Aujourd'hui on met des barrières à cette liberté, on essaye de trouver des excuses pour la saccager, on ne fait pas exprès, on croit bien faire, on peut être guidés pour arriver à nous retrouver dans le même pétrin où on était. c'est très complexe ce que je dis mais la situation l'est croyez moi.
J'ai développé une pseudo thérorie, en étudiant un petit peu l'histoire suite à toutes les déclarations plus ou moins régionalistes qu'on croise de nos jours, pourquoi les Tunisiens ont un problème avec le Sahel (simple supposition, moi même étant du Sahel). En cherchant bien, la Tunisie était divisée depuis la nuit des temps en nord et sud séparée par une chaine montagneuse qu'on appelle Dhahra qui va du Mont Chaanbi jusqu'au Cap Bon, une relation complémentaire existait entre ces deux parties de Friguia (l'ancien nom de la Tunisie, pour les lecteurs étrangers), le nord s'occupait des céréales et des produits agricoles, le sud de l'huile,  l'élevage et la main d'oeuvre. Faisant un corps parfait, cette division n'a fait qu'aider l'ancienne Tunisie à se moderniser, les vestiges antiques faisant foi (circuits de distribution d'eau, les bassins Aghlabiltes de Kairouan...etc). Le point d'arrêt de cette modernité arrive vers le 10ème Siècle, règne de l'empire Fatimide qui ayant changé de Capitale de Mahdia en Tunisie au Caire en Egypte avait trouvé un peu de résistance en Ifriqyah (Friguia, la Tunisie). Pour punir les rebelles, l'empire envoya les Hilaliens pour calmer les rebelles à savoir les Zirides ou Sanhajiyoun.
Les Hilaliens sont une tribue originaire du désert du Nejd, peuple qualifié de barbare selon certains Historiens (Ibn Khaldoun ne pensait pas cela, au contraire il a même établi la généalogie de ce peuple (deux tribus mères: Hilal et les Banu Sulayms. Ces deux tribus originaires du Nejd avaient comme ancêtre commun Mansour. Les Hilal et les Sulyams avaient comme cousin commun la tribu de Al Yas qui est une branche des Quraych tribu du prophète "source Wikipedia"); Bref, cette tribue ayant été chassé de la peninsule arabique vers l'Egypte causait aussi des problèmes à l'empire Fatimide et furent ainsi chassés une deuxième fois avec beaucoup plus de diplomatie vers Ifriqyah pour s'y installer, ce qui fut fait et le peuple Hilalien se mêla petit à petit aux tribues berbères créant ainsi de nouvelles tribues. Cette nouvelle conquète arrêta définitivement la modernisation et l'essor que connaissait la Tunisie d'une part mais aussi a créé une rupture entre le nord et le sud puisque les Hilaliens peuple nomade ne fournissait plus la main d'oeuvre pour le nord afin de développer l'agriculture et le nord n'avait plus accès aux richesses du sud à savoir l'huile et la viande essentiellement. Cette rupture allait persister jusqu'à l'indépendance de la Tunisie en 1956. Bourguiba ayant fait beaucoup d'efforts pour éviter les conflits inter-tribues d'une part et inter-zones d'autre part, son paris fût gagné mais des poussières de résistance persistaient... Lors du projet Ben Salah (les coopératives), un mouvement de migration vers les grandes villes se faisa puisque la main d'ouvre s'est fait rare dans le sud et l'infrastructure bien instaurée sur les villes de la zone cotières faisait rêver les plus démunis.
Vous allez me dire et alors après cette petite leçon improvisée sans aucune source, qu'est ce que ça a à voir avec l'anarchie génétique d'une part et le régionalisme d'autre part?
Concernant le régionalisme c'est clair, l'une des plus grandes erreurs de Bourguiba était de favoriser le Sahel en général et Monastir en particulier, le gouvernorat de Monastir ayant été créé selon les désirs de feu Mr le président (c'est légitime un peu moi je trouve, c'est sa ville natale, le déchu aurait pu faire de même avec Hammam Sousse, mais lui c'était un inculte ingrât, aucune comparaison entre les deux hommes), les mouvements de migrations se sont fait de la Tunisie de "l'intérieur" vers la côte d'où une nouvelle forme de division à savoir Est Ouest au lieu de Nord Sud.
Le peuple "barbare" Hilalien, (malgré ses origines nobles selon Ibn Khaldoun) était connu pour son agressivité, son manque d'ordre, lors de son installation en Tunisie plusieurs carnages ont été effectués faisant d'eux le caractère "génétique" dominant à savoir selon moi la deuxième tranche de la population précédemment décrite, la population inculte.
Je ne sais pas si ça tient la route ou si je me gourre, de tout façon c'est une pensée, à méditer et surtout à  commenter, soyez pas durs svp :p